Dimanche, 13 Juin 2021  07:59:27

Présentation à l’Association Inter Entreprises de Gonesse et du Pays de France
Liaison BHNS entre la gare RER D de Villiers-le-Bel / Gonesse / Arnouville et la gare RER B du Parc des Expositions de Villepinte

Actualités

Lettre au CGVO au sujet du BHNS

logo aigpfA l'attention du Président Bazin
Conseil Général du Val d'Oise
Hotel du département
2 av du Parc
95032 CERGY PONTOISE CDX


Gonesse, le 30 mai 2013

 
Monsieur le Président du Conseil Général,


Président de L'AIGPF -Association, Interentreprises de Gonesse et du Pays de France-, je me dois, au nom de l'association et de ses membres des Parcs d'activités de nos 4 communes (Gonesse, Goussainville et depuis peu, Bonneuil en France et Le Thillay), de vous informer de notre étonnement.

En effet, lors d'une réunion tenue le 20 mars 2013 à la mairie de Gonesse, Monsieur Christophe Debar-Monclair, Chef de projet TCSP, venant de la direction des routes, nous a exposé le projet de liaison BHNS entre la gare RER D de Villiers-le-bel/Gonesse et la gare RER B du Parc des Expositions de Villepinte, et nous sommes surpris qu'aucune concertation n'ait eu lieu en amont.

Si la problématique des transports est bel et bien une préoccupation majeure de notre territorialité qui se traduit par un frein à l'embauche et un obstacle au développement économique, nous considérons que les projets en ce domaine doivent être menés de manière anticipée et concertée et ce dans le respect des besoins exprimés tant par les entreprises que par les usagers.

Nous pensons que la recherche d'une efficacité maximale doit s'articuler autour de deux lignes directrices :


- Un meilleur service aux utilisateurs
- Un moindre coût quant à la réalisation de ce type de projet


Or, nous voulons vous faire part de nos plus grandes réserves concernant la présentation de la solution proposée.

Après avoir compris ce qui caractérisait le label « BHNS », il nous apparait qu'il s'agit d'une solution « lourde » et couteuse pour une amélioration de service qui ne nous semble pas évidente.

En effet, de ce que j'ai retenu des explications de vos techniciens, le BHNS est au réseau de bus ce que le TGV est au réseau ferré.

On est donc dans la configuration d'un bus circulant sur une voie dédiée et avec des arrêts plus espacés.


La circulation en site propre se traduit ainsi par la réservation d'une voie de circulation pour chaque sens dans les secteurs qui en comptent aujourd'hui deux à savoir la D970 (Rue du 19 mars 1962 et rue d'Arsonval).
J'attire votre attention sur le fait que cet axe est une artère structurante de la zone d'activité en même temps qu'il recueille l'intégralité du trafic des gros porteurs qui ne peuvent traverser le centre-ville.


Si aujourd'hui la circulation est fluide à toute heure et ne légitime donc pas la création d'une voie réservée, il y a fort à parier qu'une fois la chaussée réduite de moitié, la circulation des poids lourds et de nos salariés deviendront pénibles aux heures de pointe et les manœuvres d'entrée-sortie des poids lourds des entreprises riveraines très difficiles.


D'autre part, sur ce tronçon, nous disposons actuellement de 4 arrêts du bus 23ZI alors qu'il n'en n'est prévu que 2 pour le BHNS sans que personne ne soit en mesure de nous dire quelle sera la réorganisation de la desserte de la ZI.


Enfin, les travaux de réalisation du site propre sont couteux (vos techniciens nous ont parlé de 32M€ pour l'ensemble du projet hors acquisitions foncières et matériel roulant) et vont fortement perturber l'exploitation des entreprises de l'ensemble du secteur durant leur réalisation.


En résumé, nous considérons que l'étude d'impact sur les déplacements présentée est incomplète. « L'amélioration significative du temps de parcours entre les deux gares RER » et la « garantie de temps de parcours et de régularité » mises en avant dans l'étude ne seront que le fruit de la division par deux du nombre d'arrêts mais en aucun cas le bénéfice des voies réservées.


En conséquence, l'Association Interentreprises de Gonesse et du Pays de France, vous demande de reconsidérer ce projet afin de prendre en compte nos réserves.


Nous sommes à votre disposition pour vous présenter nos propositions et les solutions alternatives qui pourraient être envisagées.
Si ce projet devait rester en l'état, nous ne manquerons pas de faire savoir notre désaccord lors de l'enquête publique qui s'ouvre le 12 juin 2013 prochain.


Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sentiments distingués.


Pour l'AIGPF
Le président
Hervé LEROY


Copie : Député Maire de Gonesse, STIF, CEEVO, ARDIES, Adhérents


Association Interentreprises de Gonesse et du Pays de France
C/O Bernard Controls
4 rue d'Arsonval
BP70091
95505 GONESSE Cedex

A venir

Aucun événement

Actualités

7eme-soiree-coaxion-val-d-oise La 7ème Soirée-interassociations du réseau COAXION Val d'Oise se déroulera le mercredi 20 mai de 19h30 à 22h30 Au centre Cyrano Place du général...
un-fonds-de-soutien-pour-les-petites-entreprises-valdoisiennes-en-croissanceC'est une initiative importante pour les PME et PMI valdoisiennes. Celle de trois structures d'accompagnement d'entreprises. Elles ont décidé de se...
barbecue-aigpf-2014Comme chaque année s'est déroulé le barbecue annuel de l'AIGPF.
le-reseau-coaxionUn territoireDes associations d’entreprisesUn réseau COAXION est le réseau des associations d’entreprisesterritoriales, porté par la CCI Val-d’Oise...